Les sites clunisiens,
un héritage unique

Au Moyen Age, les moines de Cluny ont élaboré la vision d’une société chrétienne idéale qui a progressivement infusé l’ensemble de l’Europe. Elle a donné lieu à la constitution d’un très dense réseau de sites multiformes. Un millénaire après, nous retrouvons dans les mentalités, les paysages et le patrimoine bâti des européens les traces de ce phénomène inédit.

La Fédération Européenne des Sites clunisiens réunit les lieux qui, en Europe, témoignent de l’extraordinaire rayonnement de l’abbaye de Cluny, du Xe au XVIIIe siècle. Ce rayonnement, incarné par près de 2 000 sites, est spirituel, mais aussi architectural, artistique, économique, politique, social... Les moines de Cluny sont à l’origine de l’émergence et du développement de centaines de bourgs et de villes, du Portugal à l’Allemagne, de l’Ecosse à l’Italie, en passant par la Belgique, l’Angleterre, la Suisse, l’Espagne, la France, et avec des prolongements en Europe centrale, jusqu’à Jérusalem…

Depuis le départ de Cluny des derniers moines, en 1791, l’héritage multiforme qu’ils nous ont légué traverse les années sans que nous ayons forcément connaissance de son origine : des édifices, des aménagements ruraux et urbains, des architectures, des sculptures, des peintures, des manuscrits et leurs enluminures, des objets mobiliers, des musiques, des cartulaires, des coutumiers, des vies de saints, des sermons, des traités, des manuscrits liturgiques… jusqu’à la fête des Morts, inscrite dans notre calendrier au 2 novembre, instaurée par Odilon, 5ème abbé de Cluny…

Cet héritage culturel, réparti en des centaines de lieux, la Fédération Européenne des Sites Clunisiens a pour mission de le faire connaître et de le mettre en valeur par des actions pédagogiques, culturelles et touristiques, en lien avec les chercheurs universitaires et en partenariat avec les communes et les pouvoirs publics qui en ont à leur charge une grande partie.

Grand Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe depuis 2005, la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, forte de plus de 150 collectivités publiques, rassemble aux côtés d’institutions nationales une cinquantaine d’associations culturelles et touristiques ainsi que des personnes privées.

C'est pourquoi un ensemble de collectivités européennes l'ont choisie pour porter le projet d'inscription d'une liste "Cluny et les Sites clunisiens" au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO.